ONU Conseil des droits de l'homme la France élue avec 46 pays - 10 mai 2006 - 11:13

Conseil des droits de l'homme - L'Assemblée générale de l'ONU a élu hier à New York les 47 membres du Conseil des droits de l'homme, le nouvel organe de l'ONU qui siègera à Genève à partir du 19 juin prochain, pour promouvoir et défendre le respect de toutes les libertés fondamentales pour tous. Les 47 membres du Conseil des droits de l'homme ont été élus directement et individuellement, au scrutin secret, à la majorité des membres de l'Assemblée générale, pour un mandat de trois ans, non renouvelable après deux mandats consécutifs.

L'Assemblée générale compte 191 membres. Chaque membre du Conseil des droits de l'homme élu hier a donc recueilli au moins 96 voix lors du scrutin. L'élection des membres du Conseil des droits de l'homme a suivi une représentation géographique équitable ? 13 sièges pour le groupe des Etats africains, 13 sièges pour le groupe des pays asiatiques, 8 pour les Etats d'Amérique latine et des Caraïbes, 7 sièges pour « l'Europe occidentale et autres Etats » et 6 pour l'Europe de l'Est. Pour le groupe Afrique, les pays élus au Conseil des droits de l'homme sont : l'Afrique du Sud, l'Algérie, le Cameroun, Djibouti, le Gabon, le Ghana, le Mali, Maurice, le Maroc, le Nigeria, le Sénégal, la Tunisie et la Zambie. Pour l'Asie : l'Arabie saoudite, Bahreïn, le Bangladesh, la Chine, la Corée du Sud, l'Inde, l'Indonésie, le Japon, la Jordanie, la Malaisie, le Pakistan, les Philippines et le Sri Lanka. Pour l'Amérique latine : l'Argentine, le Brésil, Cuba, l'Equateur, le Guatemala, le Mexique, le Pérou et l'Uruguay. Pour le groupe « Europe occidentale et autres Etats » : l'Allemagne, le Canada, la Finlande, la France, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et la Suisse. Pour l'Europe de l'Est : la République tchèque, la Pologne, la Russie, l'Ukraine et l'Azerbaïdjan et la Roumanie.


ONU Conseil des droits de l'homme la France élue avec 46 pays

Quelque 64 Etats Membres étaient candidats. Parmi les candidats qui n'ont pas été élus figuraient notamment : le Kenya, l'Iran, l'Iraq, le Kirghizistan, le Liban, la Thaïlande, le Nicaragua, le Pérou, le Venezuela, la Grèce, le Portugal, l'Albanie, l'Arménie, la Géorgie, la Lettonie, la Lituanie, la Slovénie et la Hongrie.

Après cinq mois de négociations, l'Assemblée générale avait approuvé, le 15 mars dernier, à une large majorité, la création d'un nouveau Conseil des droits de l'homme pour remplacer, à partir du 19 juin prochain, l'actuelle Commission. La résolution instituant le Conseil des droits de l'homme avait été adoptée par 170 voix pour, 4 contre (dont les Etats-Unis) et 3 abstentions. Selon ce texte, le Conseil des droits de l'homme sera « chargé de promouvoir le respect universel et la défense de tous les droits de l'homme et de toutes les libertés fondamentales, pour tous, sans aucune sorte de distinction et en toute justice et équité ».

Les membres du Conseil des droits de l'homme devront observer les normes les plus strictes en matière de promotion et de défense des droits de l'homme. Chaque membre fera d'ailleurs l'objet d'un examen de son action dans le domaine des droits de l'homme au cours de son mandat. L'Assemblée générale pourra, à la majorité des deux tiers des membres présents et votants, suspendre le droit d'un membre qui aurait commis des violations flagrantes et systématiques des droits de l'homme à y siéger.

La première réunion du nouveau Conseil des droits de l'homme, qui siègera à Genève, se tiendra le 19 juin. Le Conseil se réunira régulièrement tout au long de l'année et tiendra au minimum trois sessions par an, dont une session principale, qui dureront au total au moins dix semaines. Il pourra tenir au besoin des sessions extraordinaires si un membre en fait la demande appuyé en cela par un tiers des membres du Conseil des droits de l'homme.

Le principe de la création du Conseil des droits de l'homme, qui remplace la Commission, « en tant qu'organe subsidiaire de l'Assemblée générale », avait été décidé par les dirigeants des États Membres lors du sommet mondial de septembre 2005, sur recommandation du Secrétaire général. Le Secrétaire général de l'ONU a salué hier l'élection des premiers membres du Conseil des droits de l'homme et, plus encore, le taux de participation élevé au scrutin qui démontre, selon lui, l'engagement de la communauté internationale à faire de ce nouvel organe un instrument « plus efficace » et « plus crédible » que l'ancienne Commission.

Cette forte participation démontre la volonté partagée des Etats Membres de « remplacer l'ancienne Commission des droits de l'homme par un organe qui pourra travailler de manière plus efficace et qui pourra incarner les idéaux des droits de l'homme avec plus de crédibilité », a déclaré Kofi Annan dans un message transmis aujourd'hui par son porte-parole. L'élection du Conseil offre « une chance unique » aux Nations Unies de prendre « un nouveau départ » dans la tâche qui lui incombe de promouvoir et défendre les droits de l'homme, a ajouté Kofi Annan dans son message. Le Secrétaire général a aussi rappelé que « le Conseil, qui commencera à travailler le 19 juin prochain, devra conduire un examen de l'action de tous les pays du monde dans le domaine des droits de l'homme, à commencer par ses propres membres ».

« Cela donnera aux membres la chance de montrer la fermeté de leur engagement à promouvoir les droits de l'homme à la fois dans leur pays et à l'étranger », a-t-il insisté.

L'Assemblée générale a élu hier à New York les 47 membres du Conseil des droits de l'homme, le nouvel organe de l'ONU qui siègera à Genève à partir du 19 juin prochain, pour promouvoir et défendre le respect de toutes les libertés fondamentales pour tous.

Les 47 membres élus sont par ordre alphabétique : l'Afrique du Sud, l'Algérie, l'Allemagne, l'Arabie saoudite, l'Argentine, l'Azerbaïdjan, Bahreïn, le Bangladesh, le Brésil, le Cameroun, le Canada, la Chine, la Corée du Sud, Cuba, Djibouti, l'Equateur, la Finlande, la France, le Gabon, le Ghana, le Guatemala, l'Inde, l'Indonésie, le Japon, la Jordanie, la Malaisie, le Mali, Maurice, le Maroc, le Mexique, le Nigeria, les Pays-Bas, le Pakistan, le Pérou, les Philippines, la Pologne, la République tchèque, le Royaume-Uni, la Roumanie, la Russie, le Sénégal, le Sri Lanka, la Suisse, la Tunisie, l'Ukraine, l'Uruguay et la Zambie.

Après cinq mois de négociations, l'Assemblée générale avait approuvé, le 15 mars dernier, la création d'un nouveau Conseil des droits de l'homme pour remplacer, à partir du 19 juin prochain, l'actuelle Commission. Selon le texte de la résolution, le Conseil sera « chargé de promouvoir le respect universel et la défense de tous les droits de l'homme et de toutes les libertés fondamentales, pour tous, sans aucune sorte de distinction et en toute justice et équité ». Le principe de la création du Conseil des droits de l'homme, « en tant qu'organe subsidiaire de l'Assemblée générale », avait été décidé par les dirigeants des États Membres lors du sommet mondial de septembre 2005, sur recommandation du Secrétaire général.


Lire aussi sur ce sujet :

  • Pas d'article sur ce sujet
Retrouvez toutes les actualités scientifiques, informatiques, de la recherche , ..., tous les jours !

Retrouvez toutes les actualités du mois en cours

Pensez aussi à vous référencer sur le réseau d'annuaires ENVEA

 


Mentions légales | Nous contacter | Qui sommes-nous ? |  Flux RSS
Chiffres-clé | Environnement Webmasters | Recommander ce site
Nos Partenaires | Liens divers sur Internet | Jeux vidéos


  Communiqués de presse Vous souhaitez nous communiquer vos actualités, nouveaux produits, manifestations,..., en matière d’informatique, de matériels high-tech, d'avancées scientifiques, …, envoyez-nous vos communiqués de presse.

Publicité


Nos flux RSS Vous souhaitez intégrer nos flux sur votre site Internet pour apporter des actualités à vos visiteurs, alors n'hésitez plus...

Tous nos flux RSS ici !


Découvrez les principaux sites du Portail-environnement











Et bien plus encore...Portail-Environnement




© RecyConsult / 2010 - Enregistré à la CNIL n°893989
  recyconsult.png, 2 kB Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites sur cette page (contenus, photos, logos,...) sont soumises à des droits de propriété intellectuelle détenus par RECYCONSULT. Aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée sans l'accord de RECYCONSULT. A visiter : un appartement au coeur de la nature avec Location vacances à Sète pour des vacances et de l'environnement. A voir aussi le site Portail des Associations, le site gratuit pour la création des sites Internet des associations françaises !
Les sites du réseau
Portail-environnement.com
Actualités
Agenda
Annuaires
Bourse
Boutique
Dictionnaire
Données
Dossiers tech.
Emploi / Stage
Enfants
Formations
Forum
Librairie
Management SME
Management SMI
Management SMSST
Réglementation
Vidéos
recherche