Biélorussie l'UE demande la libération d'un chef de l'opposition biélorusse - 26 mars 2006 - 14:34

Biélorussie - L'Union européenne (UE) a demandé dans un communiqué de presse la libération d'un des chefs de l'opposition biélorusse. Alexandre Kozouline, un chef de l'opposition biélorusse, a été arrêté samedi lors du dernier rassemblement de protestation contre la victoire électorale du président sortant Alexandre Loukachenko. Selon l'Autriche qui assume actuellement la présidence des Vingt-Cinq de l'UE « La présidence de l'UE est consternée par les violences auxquelles les autorités biélorusses ont eu recours contre les manifestants. » L'Autriche, au nom de l'UE, dans son communiqué, exprime « sa vive préoccupation concernant l'arrestation de manifestants et de membres de l'opposition démocratique, dont Alexandre Kozouline, candidat à la présidence, et réclame leur libération immédiate ».

Lors d'une précédente déclaration de la présidence au nom de l'Union européenne sur l'élection présidentielle en Biélorussie, l'Union européenne disait avoir pris note des conclusions préliminaires formulées par la mission internationale d'observation des élections du BIDDH (OSCE), qui constataient notamment que l'élection présidentielle tenue en Biélorussie n'a pas satisfait aux obligations prévues par l'OSCE en matière d'élections démocratiques.


Biélorussie l'UE demande la libération d'un chef de l'opposition biélorusse

L'Union européenne se disait souscrire à cette analyse. L'UE déplorait en particulier l'utilisation arbitraire du pouvoir d'État, l'absence de conditions équitables, les intimidations systématiques, l'étouffement des voix indépendantes et les problèmes liés au vote anticipé ainsi qu'au décompte et au dépouillement des bulletins, que les observateurs de l'OSCE ont signalés. Elle déplorait également que certains observateurs de l'OSCE et de l'UE, y compris des membres du Parlement européen, dont la présence avait été annoncée et qui étaient enregistrés, n'aient pas été admis sur le territoire biélorusse.

Au vu de ces carences, l'Union européenne considère que le scrutin présidentiel organisé en Biélorussie était fondamentalement entaché d'irrégularités. Compte tenu de ce qui précède, l'Union européenne examinera des mesures restrictives à l'encontre des auteurs de violations des normes internationales en matière d'élections, conformément aux conclusions que le Conseil a adoptées le 30 janvier 2006 et le 7 novembre 2005. Nous agirons en étroite coordination avec nos partenaires internationaux, en particulier les États-Unis.

L'Union européenne souhaite développer des relations plus étroites avec la population Biélorusse ; aussi déplore-t-elle la politique d'isolement dans laquelle se sont enfermées les autorités biélorusses. L'Union est particulièrement déçue de constater que, en agissant de la sorte, celles-ci empêchent la population biélorusse de bénéficier des avantages offerts par la politique européenne de voisinage. Au cours de cette campagne électorale, l'Union européenne a assisté à l'émergence de forces pluralistes et à la constitution d'une véritable opposition biélorusse ainsi que d'une société civile politiquement active. Dans des circonstances très difficiles et au prix de risques personnels importants, les candidats de l'opposition et leurs partisans ont présenté à la population biélorusse une alternative démocratique. Leurs efforts méritent notre reconnaissance et notre soutien. L'Union européenne s'engage à renforcer encore son soutien en faveur de la société civile et de la démocratisation de ce pays.

L'Union européenne demande instamment aux autorités biélorusses de permettre à la population d'exercer son droit à la liberté de réunion et à la liberté d'expression, conformément aux engagements qu'elles ont pris dans le cadre de l'OSCE. L'Union est gravement préoccupée par le fait que le gouvernement biélorusse continue de menacer lespersonnes qui exercent leurs droits politiques et de les placer en détention. Nous demandons aux autorités biélorusses de libérer immédiatement les personnes incarcérées. L'Union invite également ses partenaires internationaux, notamment les pays voisins de la Biélorussie, à adopter la même approche à l'égard de celle-ci. La Bulgarie et la Roumanie, pays en voie d'adhésion, la Turquie, la Croatie, et l'ancienne République yougoslave de Macédoine, pays candidats, l'Albanie, la Bosnie-Herzégovine et la Serbie-Monténégro, pays du processus de stabilisation et d'association et candidats potentiels, l'Islande, le Liechtenstein et la Norvège, pays de l'AELE membres de l'Espace économique européen, ainsi que l'Ukraine et la République de Moldavie, se rallient à la déclaration de l'UE.

Lire aussi sur ce sujet :

Retrouvez toutes les actualités scientifiques, informatiques, de la recherche , ..., tous les jours !

Retrouvez toutes les actualités du mois en cours

Pensez aussi à vous référencer sur le réseau d'annuaires ENVEA

 


Mentions légales | Nous contacter | Qui sommes-nous ? |  Flux RSS
Chiffres-clé | Environnement Webmasters | Recommander ce site
Nos Partenaires | Liens divers sur Internet | Jeux vidéos


  Communiqués de presse Vous souhaitez nous communiquer vos actualités, nouveaux produits, manifestations,..., en matière d’informatique, de matériels high-tech, d'avancées scientifiques, …, envoyez-nous vos communiqués de presse.

Publicité


Nos flux RSS Vous souhaitez intégrer nos flux sur votre site Internet pour apporter des actualités à vos visiteurs, alors n'hésitez plus...

Tous nos flux RSS ici !


Découvrez les principaux sites du Portail-environnement











Et bien plus encore...Portail-Environnement




© RecyConsult / 2010 - Enregistré à la CNIL n°893989
  recyconsult.png, 2 kB Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites sur cette page (contenus, photos, logos,...) sont soumises à des droits de propriété intellectuelle détenus par RECYCONSULT. Aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée sans l'accord de RECYCONSULT. A visiter : un appartement au coeur de la nature avec Location vacances à Sète pour des vacances et de l'environnement. A voir aussi le site Portail des Associations, le site gratuit pour la création des sites Internet des associations françaises !
Les sites du réseau
Portail-environnement.com
Actualités
Agenda
Annuaires
Bourse
Boutique
Dictionnaire
Données
Dossiers tech.
Emploi / Stage
Enfants
Formations
Forum
Librairie
Management SME
Management SMI
Management SMSST
Réglementation
Vidéos
recherche