Soudan nouvelles attaques au Darfour occidental - 16 mars 2006 - 08:01

SOUDAN - Nouvelles attaques au Darfour occidental au Soudan. La Mission des Nations Unies au Soudan (MINUS) fait état d'informations selon lesquelles une série d'attaques auraient été perpétrées au Darfour occidental (Soudan) la semaine dernière. La dernière de ces attaques l'aurait été ce week-end, alors qu'un millier de militants non identifiés, se déplaçant à bords de véhicules où à dos de chameau ou de cheval, auraient attaqué un village, tué huit personnes et volé leur bétail.

Pour sa part, le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Soudan, Jan Pronk, s'est entretenu hier avec le Chef de la Mission de l'Union africaine d'une éventuelle transition vers une opération des Nations Unies au Darfour (Soudan). Convenant de la nécessité d'une approche conjointe, les deux hommes ont décidé de se rencontrer chaque semaine. Reconnaissant que « notre stratégie de paix a échoué au Darfour », le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Soudan a plaidé aujourd'hui pour le déploiement d'une force « beaucoup plus importante » dans la région, qui serait « en mesure de prévenir les attaques contre les civils et de désarmer les milices janjaouites », responsables des pires atrocités.


Soudan nouvelles attaques au Darfour occidental

« Il n'y a toujours pas de paix au Darfour. La poursuite de la violence, des assassinats, des viols et des violations des droits de l'homme ne constituent pas seulement une tragédie pour le peuple du Darfour mais une violation des exigences contenues dans les résolutions du Conseil de sécurité », a déclaré il y a quelques jours Jan Pronk, Représentant spécial du Secrétaire général pour le Soudan et Chef de la Mission préparatoire des Nations Unies au Soudan (MINUS), lors d'une séance publique au Conseil de sécurité sur la situation au Soudan. « Les parties au Darfour ont échoué et le délai fixé au 31 décembre pour parvenir à un accord de paix est passé sans que personne n'y prête attention. Il semble que les parties ont perdu le sens de l'urgence », a-t-il fait. « Elles parlent mais n'obtiennent pas de résultats et l'on se demande si elles se préoccupent vraiment du sort de plus de deux millions de personnes vivant dans les camps de réfugiés », a-t-il ajouté. Le Représentant spécial a souhaité que les parties au Darfour s'inspirent du processus qui a conduit à la signature de l'Accord de paix global entre le Sud et le Nord, dont le point de départ a été la mise en place du cessez-le-feu. Il a estimé par ailleurs que l'Union africaine (UA) avait accompli un travail remarquable mais qu'elle a subi un manque de ressources et de moyens considérables pour prévenir les attaques. La situation dans le Darfour est chaotique, a-t-il poursuivi, la terreur continue de régner et les réfugiés ne font plus confiance à personne. En conséquence, Jan Pronk a estimé qu'il fallait déployer une force « beaucoup plus importante » sur le terrain.

« Un telle force ne doit pas être en attente mais intervenir là où les individus sont menacés. Cette force doit être solide et en mesure de se défendre et prévenir les attaques contre les civils et de désarmer les milices janjaouites qui auraient dû être désarmées par le gouvernement soudanais », a-t-il expliqué. « Ceci n'a pas été fait malgré les demandes contenues dans les résolutions du Conseil de sécurité », a-t-il relevé. « Cette force élargie devrait rester sur le terrain suffisamment longtemps pour instaurer la confiance, au moins trois à quatre ans après la conclusion d'un accord de paix », a encore dit Jan Pronk.

Trois années de violence et de « nettoyage » dans le Darfour montrent clairement que « notre stratégie de paix a échoué », a-t-il conclu. « La responsabilité ultime revient aux auteurs de ces crimes mais nous devons faire plus pour les arrêter et mettre un terme à l'impunité ».

Il y a quelques jours, le Secrétaire général avait annoncé que les Nations Unies envisageaient le déploiement d'une force de réaction rapide sur le terrain, qui serait plus puissante que celle de l'UA. Elle disposerait « d'équipements sophistiqués » et « d'un soutien aérien ». Dans sa résolution 1593, adoptée le 31 mars dernier, le Conseil de sécurité avait décidé de déférer au Procureur de la Cour pénale internationale (CPI) la question du Darfour depuis le 1er juillet 2002 (voir notre dépêche du 1er avril 2005). Dans des résolutions précédentes, le Conseil de sécurité avait exigé du gouvernement du Soudan qu'il désarme des milices arabes Janjaouites et qu'il mette fin à l'impunité. Il avait aussi imposé au Soudan un embargo sur les armes et imposer des sanctions individuelles – gel des avoirs et interdiction de voyager – aux belligérants. Le conflit, qui rage au Darfour depuis février 2003, a déjà provoqué la mort de plus de 70.000 civils et le déplacement de près de deux millions de personnes.

Lire aussi sur ce sujet :

Retrouvez toutes les actualités scientifiques, informatiques, de la recherche , ..., tous les jours !

Retrouvez toutes les actualités du mois en cours

Pensez aussi à vous référencer sur le réseau d'annuaires ENVEA

 


Mentions légales | Nous contacter | Qui sommes-nous ? |  Flux RSS
Chiffres-clé | Environnement Webmasters | Recommander ce site
Nos Partenaires | Liens divers sur Internet | Jeux vidéos


  Communiqués de presse Vous souhaitez nous communiquer vos actualités, nouveaux produits, manifestations,..., en matière d’informatique, de matériels high-tech, d'avancées scientifiques, …, envoyez-nous vos communiqués de presse.

Publicité


Nos flux RSS Vous souhaitez intégrer nos flux sur votre site Internet pour apporter des actualités à vos visiteurs, alors n'hésitez plus...

Tous nos flux RSS ici !


Découvrez les principaux sites du Portail-environnement











Et bien plus encore...Portail-Environnement




© RecyConsult / 2010 - Enregistré à la CNIL n°893989
  recyconsult.png, 2 kB Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites sur cette page (contenus, photos, logos,...) sont soumises à des droits de propriété intellectuelle détenus par RECYCONSULT. Aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée sans l'accord de RECYCONSULT. A visiter : un appartement au coeur de la nature avec Location vacances à Sète pour des vacances et de l'environnement. A voir aussi le site Portail des Associations, le site gratuit pour la création des sites Internet des associations françaises !
Les sites du réseau
Portail-environnement.com
Actualités
Agenda
Annuaires
Bourse
Boutique
Dictionnaire
Données
Dossiers tech.
Emploi / Stage
Enfants
Formations
Forum
Librairie
Management SME
Management SMI
Management SMSST
Réglementation
Vidéos
recherche